Berges / ripisylve

La ripisylve est une formation boisée se développant sur les berges d'un cours d'eau (étymologiquement du latin ripa, "rive" et silva, "forêt"). Cette dernière est indispensable au bon fonctionnement des rivières. En effet, ses rôles sont multiples :

- Protection contre l’érosion : fixation des berges par les racines et dissipation de la force du courant. Les espèces à enracinement profond seront plus adaptées pour le maintien des berges (saule, aulne, frêne...) que les espèces à enracinement superficiel (peuplier, robinier faux-acacia...).

- Filtration : cette zone tampon épure et fixe les pollutions (nitrates, phosphates, produits phytosanitaires...) grâce aux plantes et aux microorganismes présents dans le sols qui dégradent ces composés.

- Ombrage : l'ombre apportée permet de limiter l'augmentation de la température de l'eau pouvant être létale pour certaines espèces et favorisant l'eutrophisation.

- Refuge et corridor : la ripisylve est un lieu de ressource de nourriture, de reproduction, de refuge et de vie pour de nombreuses espèces animales, végétales, terrestres et aquatiques (ex : les racines forment des caches pour les poissons). Interface entre les milieux aquatique et terrestre, elle forme un couloir servant de repère pour la faune.

- Effet brise-vent : tout comme les haies, la ripisylve protège du vent. Il en découle un gain de production pour les cultures (même s'il y a une perte sur les premiers mètres due à l'ombrage) et contribue au bien-être animal (abri contre la chaleur de l'été et du froid en hiver).

- Production de matière organique : les feuilles mortes forment un humus riche permettant le développement de l'écosystème et le bois mort se retrouvant dans le lit offre une diversification des écoulements et des micro-habitats.

La ripisylve est dégradée sur certains secteurs du bassin versant. C'est pourquoi une attention toute particulière est portée à sa préservation et à sa restauration. Des actions de "mise en défens" (clôture), plantation et d'entretien sont réalisées. La mise en défens consiste à clôturer des deux côtés du cours d'eau, supprimant ainsi le pâturage sur cette zone et permettant la repousse naturelle de la végétation. Une plantation est effectuée en plus de la clôture lorsque c'est nécessaire. L'entretien consiste à "rajeunir" la ripisylve dans certains secteurs afin de dynamiser l'écosystème et d'éviter les embâcles provoquant des inondations.

Mise en défens à Toulon-sur-Arroux (avant et 3 ans après)